Stimulation de la néoglucogenèse

La néoglucogenèseest le facteur limitant de la disponibilité du glucose au début de la lactation.
L’apport d’une grande quantité de glucides faciles à digérer favorise lanéoglucogenèse. Il stimule notamment la production de propionate dans la panse, principal précurseur du glucose(2).

D’un point de vue pharmacologique, la production de propionate dans le préestomac peut également être favorisée par l’administration orale d’antibiotiques ionophores (7) ou de certaines huiles essentielles (13). Au sein de l’UE, l’administration de monensin est controversée. Il est strictement réglementé et autorisé uniquement dans certaines circonstances, chez les animaux à risque de cétose.

Des précurseurs du glucosetels que le propionate, le propylène glycol (propane-1,2-diol) ou la glycérine sont ajoutés à l’alimentation en prévention de la cétose ou administrés sous forme de breuvage en cas de cétose. La conversion subséquente de ces précurseursen glucose peut être améliorée par une supplémentation ciblée en vitamine B12 et en biotine. Ils agissent comme cofacteurs d’enzymes gluconéogénétiques importants (B12 : méthylmalonyl-CoA mutase, (9) ; biotine : propionyl-CoA- et pyruvate-carboxylase (26)). Peut on laisser ça ? (cf réglementaire) idem après

Les glucocorticoïdes n’ont qu’un faible impact sur la néoglucogenèsechez les bovins, mais exercent un effet positif en limitant l’absorption du glucose et l’utilisation de certains tissus (effet d’économie du glucose) 14.

Augmentation de la disponibilité des molécules précurseurs du glucose

  • Alimentation riche en amidon
  • Antibiotiques ionophores (monensin)
  • Huiles essentielles
  • Propionate
  • Propylène glycol
  • Glycérine
  • Acides aminés

Stimulation des enzymes de la glucogénèse

  • Vitamine B12 (+ Phosphore)
  • Biotine
  • Glucocorticoïdes

* Voir notre page de référence

BCS Cowdition App

Privacy Statement BCS Cowdition App

BCS Cowdition Media Library

1

Ketosis Media Library

2

Tools

3

For experts